Musique d’avenir!

 

Après avoir mené à bien une campagne de deux ans sur le Shaman, il était temps pour notre skipper de prendre un peu de recul et de se projeter vers l’avenir! « l’idée derrière ce projet Minitransat était de voir si ce mode de vie me correspondait et si je me sentais la capacité d’en faire mon métier pour les années à venir. » Force est de constater que le bilan est positif; un projet rondement mené, une communication dynamique, un fort engouement du public et des résultats sportifs à la hauteur de ses attentes… C’est donc avec de nouvelles ambitions et différents objectifs à court, moyen et long terme que Valentin reprend du service!

CaptureS’il y a bien une course qui fait rêver notre skipper depuis longtemps c’est bien la mythique route du rhum! Depuis sa première édition en 1978, cette transatlantique en solitaire sans escale déchaîne les passions et offre au grand public des histoires fantastiques, l’occasion aussi de s’orienter vers une nouvelle catégorie de bateau, les Class40! À mi-chemin entre un Mini de série et un Imoca du Vendée Globe, les class40 sont de véritables coursiers océaniques qui permettent à leurs skippers de s’aligner sur des épreuves mythiques comme la Route du Rhum ou la Transat Jacques-Vabre tout en restant des bateaux à échelle humaine dont l’exploitation ne nécessite pas une équipe de 10 personnes. Financièrement accessible, la classe attire chaque année de grands noms de la voile ainsi qu’un certain nombre d’amateurs éclairés, ce qui contribue à son immense succès. Elle est en général la classe la plus représentée sur les épreuves majeures, avec par exemple 60 bateaux attendus en septembre à St-Malo pour le départ du Rhum. Une course d’une telle renommée ne peut être abordée à la légère; se lancer aujourd’hui pour l’édition de 2018 serait le meilleur moyen d’en passer complètement à côté. Après avoir mené son projet mini 6.50 de main de maître ces deux dernières années, Valentin souhaite reproduire le même schéma d’apprentissage rigoureux et soigné à travers les différentes courses que le plateau propose afin d’arriver le jour de l’échéance prêt à jouer les premiers rôles. C’est donc naturellement qu’il se fixe l’objectif de briller sur l’édition 2022 de la plus mythique des courses transatlantiques. Et cela commence aujourd’hui!

GravirEchelonsEn 2018, Valentin continuera de naviguer sur le circuit mini en mettant la barre encore plus haut haut en termes de performance. Il pourra ainsi valider les acquis des dernières saisons et progresser dans la gestion de son mental notamment en apprenant à composer avec la pression engendrée par le statut de favori au sein d’une flotte. C’est en 2019, que le Genevois fera ses premiers pas en Class40 l’idée pour cette première saison essentiellement constituée de courses en double étant de mener une campagne en partenariat avec un autre skipper afin aussi de partager les coûts sur cette année d’apprentissage et d’aller jouer les trouble-fête sur la Transat Jacques-Vabre. Un projet 100 % suisse est d’ailleurs actuellement à l’étude! 2020 sera une année charnière, il s’agira de trouver une monture à son pied pour la suite; en fonction des conclusions tirées sur la saison 2019 et de l’évolution de la flotte, le choix sera pris, soit de lancer une construction, soit de faire l’acquisition d’un bateau référence du circuit afin de disposer de la meilleure arme pour disputer les courses de 2021 et 2022!

Crédit photo;Christophe Breschi

Du coup, après une courte trêve hivernale, Valentin a repris son quotidien de marin/entrepreneur; chantier de retour de transat, préparation physique, entraînements sur l’eau, planification du calendrier 2018, visite des sponsors pour parler de tous ces beaux projets…  La Banque du Léman a d’ores et déjà renouvelé sa confiance à son skipper, reconduisant son partenariat pour cette saison et donnant son accord de principe pour aller chercher du café au Brésil en 2019! De nouveaux partenaires monteront également à bord du Shaman cette année, vous en saurez plus rapidement. N’hésitez d’ailleurs pas à vous manifester si vous voulez rejoindre l’aventure! En attendant, place à deux mois de navigation intense pour être au top début avril pour la LBSM!

Aucun commentaire pour "Musique d'avenir!"

    Laisser un commentaire

    Votre email ne sera pas publié